Le fleuve Mékong est le 12e plus long fleuve du monde et le 7e plus longs d’Asie. Il commence au Tibet, en Chine et traverse le Myanmar, le Laos, la Thaïlande, le Cambodge et le Vietnam. Il est célèbre pour sa beauté naturelle et abrite de nombreuses espèces d’animaux en voie de disparition.

Le bassin du Mékong a été exploré pendant des siècles, mais ce n’est que récemment que nous avons commencé à comprendre sa véritable nature. Au cours des dernières décennies, le fleuve Mékong est devenu une destination de plus en plus populaire pour les voyageurs qui souhaitent découvrir la région du Mékong et explorer sa riche culture et sa beauté naturelle.

La navigation sur le Mékong est l’un des moyens les plus populaires d’explorer ce fleuve. De nombreux voyagistes proposent différents forfaits comprenant une croisière sur ce fleuve ainsi que des visites de la jungle du Mékong.

Naviguer sur Mékong pendant la saison sèche

Le meilleur moment pour naviguer sur le Mékong est pendant la saison sèche c’est-à-dire entre novembre et avril. En effet, le niveau d’eau sera au plus bas à cette période de l’année, ce qui facilite la navigation. Mais naviguer sur le Mékong pendant la saison sèche comporte quand même quelques risques. Le principal risque étant qu’il y a peu de bateaux sur la rivière pendant la saison sèche, donc si vous rencontrez des problèmes, il sera difficile d’obtenir de l’aide.

Mais ne vous lancer pas dans la navigation sur le Mékong si vous n’êtes pas expérimenté, car c’est une tâche délicate. Car ce ne sont pas seulement les courants qui sont dangereux, mais il y a aussi la problématique du manque de repères et les conditions météorologiques changeantes. Les locaux naviguent sur cette rivière en utilisant une boussole et des points de repère. Ainsi, si vous n’avez pas d’expérience dans la navigation sur cette rivière, il serait sage d’engager un guide local ou de faire une excursion avec un voyageur expérimenté.

 

Les conditions de navigation sur le Mékong

Le fleuve Mékong est navigable jusqu’à Kratie, au Cambodge, et sur la majeure partie de sa longueur, il traverse des gorges profondes qui ne sont pas navigables. Les rapides sont raides et imprévisibles. La navigation sur le fleuve dépend de conditions telles que les niveaux d’eau, les conditions météorologiques et les marées. Les conditions de navigation sur le Mékong peuvent varier d’une eau calme à une mer agitée en fonction de l’heure de la journée, de l’endroit où vous vous trouvez dans le fleuve et de la saison.

Il y a une variété de saisons différentes qui affecteront le déroulement de votre voyage. Par exemple, pendant les mois d’hiver, il y a plus de risques de tempêtes qui pourraient parfois rendre la navigation difficile ou impossible.

 

L’importance du Mékong pour les populations éloignées

Plus grande voie navigable intérieure du monde, s’étendant sur 4 350 km du Tibet à la mer de Chine méridionale, le Mékong constitue une voie de transport vitale dont dépendent des millions de personnes.

Mais ce fleuve recèle aussi de nombreux dangers. C’est l’un des fleuves les plus dangereux au monde pour les bateaux et les personnes avec plus de 2 000d’ accidents chaque année et environ 900 décès.

Et pourtant, des centaines de milliers de personnes montent et descendent encore chaque année ce grand fleuve. Certains sont des touristes en quête d’aventure tandis que d’autres sont des commerçants transportant des marchandises entre les villes. Et d’autres encore sont des pêcheurs cherchant leur gagne-pain dans ce vaste cours d’eau.

Quelle est la saison idéale pour naviguer sur le Mékong ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :